• Facebook
  • Twitter
  • Google +

Une bien grande déception

Une bien grande déception - Gérard Dubreuil

Évidemment, je ne l’avais pas vu. En visitant la maison, avant de signer le contrat d’achat, je n’avais pas bien regardé le bas des murs, surtout dans les coins du sous-sol. Maintenant, il va falloir que je demande à quelqu’un de passer faire la decontamination de la moisissure qui s’y trouve. Alors, puisqu’il y a un niveau d’humidité important, je dois maintenant aussi trouver la source du problème, et je ne sais pas si ça va être compliqué à réparer.

Mais, l’ancien propriétaire a disparu dans la brume, et je ne réussis plus à le rejoindre. Je cherche à savoir si mon agent immobilier peut dénicher son nouveau numéro de téléphone, mais celui-ci refuse de me donner un coup de main. Je me sens comme si on ne cherche qu’à me remettre le fardeau de cette tâche affreuse, et au bout du compte, je me résigne à m’en occuper, mais pas sans un peu de regret d’avoir payé pour une demeure qui a probablement beaucoup de choses à réparer.

C’est un sous-sol fini avec une chambre à coucher, une salle d’entreposage, et une salle de bains complète. Je me dis que le problème doit être dans cette salle de bains, mais pourtant, il n’y a pas plus de moisissure là qu’ailleurs. Si c’était la pièce responsable du trouble, j’imagine qu’il y aurait plus de taches noires là, que dans toutes les autres sections de la cave. Mais, ce n’est pas le cas, alors je continue à chercher.

Je demande à certains des voisins pour voir s’ils ont le même souci. L’un d’eux finit par me donner de l’information qui pourrait m’aider. Il y a cinq ans, trois voisins, lui, l’ancien propriétaire de ma maison, et ceux qui habitent présentement en face de chez moi, se sont mis ensemble pour acheter des fenêtres neuves. Quand on est plusieurs, certaines compagnies qui les fabriquent, offrent un prix réduit pour une quantité minimale. Donc, pour profiter du rabais, ils ont fait le tour de la rue pour savoir qui voudrait participer. Une équipe s’est formée, ils ont fait venir un représentant pour évaluer leurs besoins, et ils ont fait l’achat.

Il paraît que les fenêtres ne sont pas idéales pour le climat canadien. Pendant l’hiver, la condensation crée des petites gouttes d’eau sur le bas du cadre de fenêtre. Normalement, elles ne devraient pas être susceptibles à ce genre de problème. Les deux autres voisins ont déjà remplacé les vitres, et se sont excusé du manque de jugement. Au moins maintenant, j’ai ma réponse.

À propos de l’auteur :

author

Même si au départ la technologie n’était pas du tout mon créneau de prédilection, j’ai très rapidement développé une véritable passion pour l’internet. C’est grâce à mon jeune garçon – qui m’a initié au Web – que j’arrive maintenant à développer une communauté en ligne. C’est parallèlement à ma carrière de représentant publicitaire que j’écris à chaque semaine des billets de blogue qui parlent d’une panoplie de sujets parlant de tout et de rien. Non mais, quel duo du tonnerre!